Pourquoi saute-t-il continuellement sur moi ?

Tout simplement parce qu’il a trouvé que c’était une bonne manière d’attirer votre attention !Photo d'un border collie qui pose ses pattes avant sur une dame

Dès qu’il met ses pattes sur vous, vous le regardez et, souvent, vous commencez à lui parler.  C’est un vrai bonheur pour votre compagnon à quatre pattes d’avoir réussi à si bien vous éduquer…

Mais, direz-vous, je lui dis qu’il ne peut pas et je le repousse pour qu’il arrête.

Sachez que votre chien ne comprend pas précisément les phrases que vous prononcez.  Il écoute le ton de votre voix, et, surtout, il observe votre comportement.  Vos mains et parfois vos pieds s’agitent ce qui signifie pour lui : « Attrape-moi ! ».  Vos yeux le fixent, ce qui, dans son langage, veut dire « Viens jouer !» ou « Viens te battre !».

Ne vous étonnez donc pas qu’il réagisse en posant ses pattes sur vous, c’est précisément ce que vous lui demandez d’effectuer…

Que faire alors ?

Evitez de reculer, cela donne à votre chien l’impression qu’il peut vous faire bouger d’une pression de patte.  Ne baissez pas les yeux vers lui, ne dites rien et marchez dans sa direction.  La plupart des chiens éprouvent des difficultés à rester debout sur leurs postérieurs lorsqu’ils doivent reculer.  Par contre, dès que le chien repose les quatre pattes sur le sol, accordez-lui un bref regard et dites-lui calmement que c’est un bon chien.  Evitez de le caresser à ce moment-là car il pourrait prendre votre geste pour une invitation à resauter sur vous.

N’oubliez pas, par la suite, de lui accorder votre attention lorsqu’il vient près de vous sans poser ses pattes sur vous : dites-lui un petit mot gentil, accroupissez-vous, parfois, pour lui faire une caresse.  Sans quoi, il pensera qu’il doit reprendre sa mauvaise habitude pour que vous vous occupiez de lui.

Et si le chien saute sur vous lorsque vous êtes assis ?

Levez-vous calmement, marchez vers une pièce, ou le jardin où vous pourrez isoler le chien de vous : écartez-le de votre meute familiale et laissez-le quelques temps là-bas.  Si vous répétez patiemment cette manœuvre, votre compagnon à quatre pattes va chercher le comportement qu’il doit adopter ou éviter pour pouvoir rester près de vous.

Myriam Slegten, bénévole d’Activ’Dog  ( www.activdog.be )  

 

Article paru en septembre 2012 dans le bulletin communal officiel d'Houyet n° 87

Article précédent  Article suivant