Bien démarrer l'expérience

Lorsque le petit chien arrive, à 8 semaines, dans sa nouvelle maison, il faut qu’il continue à découvrir son nouveau milieu de vie.  Vous devez donc avoir à cœur de devenir son compagnon de meute qui l’emmène à la découverte de son nouveau lieu de vie, de  vos voisins, des enfants du quartier, du facteur, des bus, de votre tondeuse, des vaches, … 

Comme il est à ce moment assez sensible au stress, soyez attentif à veiller que l’expérience soit une expérience agréable pour votre petit chien.  Si votre chien semble impressionné, n’insistez pas pesamment, ne le prenez pas dans vos bras, continuez tranquillement votre route, écartez-vous un peu de la situation qui tracasse le chiot.  Il apprendra ainsi à s’écarter des situations qui le stressent (si votre laisse l’y autorise) plutôt que de croire qu’il n’a qu’une seule solution qui est celle de se défendre pour éloigner le danger.  Si votre chien vous voit serein, il prendra de plus en plus confiance en lui et en vous et acceptera petit à petit de s’approcher de plus en plus de ce qui l’inquiétait dans un premier temps.

Ne vous laissez pas convaincre d’attendre la fin des vaccinations avant de mettre les 4 pattes de votre chiot sur le trottoir ! A 3 mois et demi, il est beaucoup trop tard pour commencer l’exploration. Les vétérinaires comportementalistes sont unanimes sur le sujet !  La phase de socialisation se termine à 12 semaines.  Le jeune chien doit avoir, avant cette date, croisé tout ce qui fera son quotidien.  

photo_chiot_decouvrant_vache

Les premières semaines de son arrivée chez vous, votre chiot devrait idéalement :

  • Découvrir que vous êtes son meilleur allié, que vous savez ce qu’il convient de faire (ce qui implique que vous adoptiez, de jour en jour, les mêmes règles)
  • Découvrir son milieu de vie (les lieux auxquels il a accès et ceux qui lui sont interdits), la ville et/ou la campagne qui l’entoure.
  • Apprendre que lorsque vous disparaissez, vous revenez et qu’il n’a donc pas à s’inquiéter (ni vous non plus) lors de votre départ.

Si vous passez tout votre temps avec votre petit chien la première semaine où il arrive sous votre toit, il sera extrêmement inquiet lorsque vous devrez, à un moment ou l’autre, l’ « abandonner » quelques heures, ou toute une journée.  Commencez donc par le laisser de courtes périodes seuls sans faire tout un cinéma autour de votre absence (ni lors de votre départ, ni lors de votre retour).  Votre chien apprendra vite que lorsque vous fermez la porte, c’est le moment pour lui d’aller faire une petite sieste.

Enfin, n’oubliez jamais que ce que vous permettez à votre chiot, lui semblera normal quand il sera devenu adulte… 

Myriam Slegten, bénévole d’Activ’Dog           (www.activdog.be )

Article paru en mars 2011 dans le bulletin communal officiel d'Houyet n° 81