Choisir un chiot ...

Peu de gens se posent les bonnes questions avant d’acquérir un chien. 

Quand ils sont petits, les jeunes animaux sont tous attendrissants…  Ces petites peluches vivantes vous font fondre de tendresse. 

Or, le choix d’un jeune chien aura des conséquences pour vous durant 10 à 17 ans…

La petite boule de poils que vous avez devant les yeux, mesurera-t-elle demain une vingtaine de centimètres de haut ou bien quatre-vingt ?  Sera-t-il un chien actif ou plutôt pantouflard ?  Pourra-t-il vivre heureux dans l’espace que vous pourrez lui proposer chez vous ? Combien de temps pourrez-vous lui consacrer ?  A quoi va le prédisposer sa race ?  De quel caractère a-t-il hérité de ses parents ? 

Autant de questions qu’il vaut mieux s’être posées avant de décider d’ouvrir votre porte à un nouveau compagnon à quatre pattes.

photo_border_collies_male_femelle_chiotC’est que, par exemple, si vous ne donner pas des moutons à rassembler à votre border collie, il risque bien de vouloir se mêler de « ranger » tout ce qui bouge près de chez vous : les vélos et les voitures qui passent devant votre seuil, les enfants qui jouent au foot sur la place du village, les poules qui « trainent » dans le jardin de votre voisin…  Il a été sélectionné durant 2 siècles pour accomplir ce travail, ne rêver pas d’en faire demain un chien de salon, car vous vous préparer de fameuses déceptions.

Si vous « craquez » devant les yeux bleus d’un husky sans tenir compte du fait que les chiens de traineau sont souvent dotés d’un sacré caractère, cherchant à imposer leur dominance au sein de leur meute, vous risquez de faire partie, demain, des trop nombreux propriétaires qui ont dû euthanasier leur chien parce qu’ils n’avaient pas réussi à leur proposer un environnement correspondant à leurs besoins.

Si vous tombez en admiration devant un setter irlandais sans vous rendre compte que ce magnifique chien de chasse vous fera bénéficier très longtemps de sa fouge de chiot et restera probablement toute sa vie à l’affût d’une ouverture dans votre clôture pour aller gambader sur le trace d’un lapin, vous vous userez peut-être à courir derrière lui.

Si vous acheter un chien « pour faire plaisir » à vos enfants, songez que le chien habitera vraisemblablement plus longtemps chez vous que votre fille ou votre fils.  Choisissez un animal dont vous aurez du plaisir à vous occuper lorsque votre enfant commencera à ne plus habiter en permanence avec vous.

Dans la mesure du possible, essayez d’aller voir les deux parents de votre futur compagnon à quatre pattes.  Cela vous donnera une idée plus claire du type de chien que vous vous préparez à introduire chez vous.  Observez quelle sera sa taille à l’âge adulte. Vous sentez-vous à l’aise en présence de ce type de chien ?  Sont-ils des animaux confiants ou toujours sur le qui-vive ?  Aboient-ils beaucoup ?

Un chien beau, un chiot mignon ne feront pas nécessairement votre bonheur.

Prenez la peine de consacrer un peu de temps à vous poser les bonnes questions. 

Myriam Slegten, bénévole d’Activ’Dog           (www.activdog.be )

Article paru en septembre 2010 dans le bulletin communal officiel d'Houyet n° 79